Des ateliers qui proposent des outils pour se retrouver, se ressourcer et se réapproprier ses rêves et ses valeurs.

Trouver son équilibre

C’est en 2015 que TADAAM ! a pris ses racines… Il y a eu des doutes, des envies, des changements de cap, des rencontres lumineuses et incroyables, des ateliers emplis de simplicité et de créativité, des coachings qui ont permis de prendre un nouvel envol… et au fil du temps, des envies et de ce que j’avais envie de proposer, c’est à ma vie que j’ai avant tout donné un coup de baguette magique !

Tout le travail réalisé, les recherches, les lectures, les idées développées m’ont permis non pas de changer, mais de me retrouver !

Je suis aujourd’hui encore plus qu’hier, convaincue que le mal-être de notre société, reflète le mal-être de notre planète. Pour changer le monde, on se doit de changer soi-même, par de petits pas, de petites pierres à poser jour après jour.

Avoir des enfants m’a permis de retrouver ce besoin de revenir à l’essentiel, de leur transmettre des valeurs fondamentales. J’ai été intransigeante sur ma manière de les élever, et sévère avec moi-même en ne me laissant que peu de répis : j’ai accepté la course effrénée d’une maman workaholic qui tout voulu gérer à la maison, en refusant de délaisser ses désirs professionnels.

Et puis… je me suis demandée un jour où étaient passées mes valeurs fondamentales. En les laissant renaître, j’ai aussi retrouvé ma créativité et le plaisir qu’elle me donne. J’ai développé mes idées pour retrouver mes convictions d’un monde plus sain et plus en accord avec la nature. Il a fallu du temps, des recherches et parfois (souvent) de l’énergie perdue (ça fait partie du jeu).

Aujourd’hui, le constat est que :

  • Je n’ai pas changé ma manière de cuisiner, mais ma manière de consommer en évitant le superflu, en privilégiant les commerces de proximité, avec des produits en vrac, locaux et de saison au maximum. En limitant les emballages, j’ai ainsi divisé par 4 le nombre de mes déchets
  • J’évite les produits industriels et transformés que ce soit dans la cuisine, le ménage ou dans la salle de bains
  • J’essaie de limiter mes déplacements en voiture
  • Je suis revenue à mes amours de jeunesse en pratiquant le upcycling en réutilisant, transformant ce que je peux
  • J’ai trié, épuré, désencombré
  • Je limite les écrans avant le coucher, au réveil, et durant les moments privilégiés avec mes enfants
  • Je passe plus de temps en nature
  • Je m’écoute davantage et j’ai appris à dire stop quand il est nécessaire

Je ne fais pas tout juste et j’ai encore bien des choses à apprendre. Mais j’ai trouvé mon équilibre ! Je fais de mon mieux et je ne me formalise pas lorsque je fais des exceptions.

Et puis un jour, on se rend compte juste qu’on fait ce qu’on peut, en toute simplicité, en accord en premier lieu avec soi-même et pour le monde qui nous entoure ! Na !

admin

Leave a Reply Text

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *