Des ateliers qui proposent des outils pour se retrouver, se ressourcer et se réapproprier ses rêves et ses valeurs.

Prendre conscience: un cadeau à soi-même

Il y a quelque temps, lors d’une soirée entre filles, alors que les discussions allaient bon train au sujet des hommes (oui… stéréotype parfait…une soirée entre nanas quoi…), l’une d’entre-elles a fait mention des cycles de vie qui se répètent. Mentionnant que, selon elle, on finit toujours par reproduire les mêmes schémas, elle déclara avoir décidé qu’elle finirait sa vie avec l’homme avec lequel elle vivait actuellement. Elle se rendait effectivement compte que chacune de ses relations aboutissait au même résultat. Ainsi, selon elle, cela ne servirait à rien de changer puisqu’elle reviendrait forcément au même endroit avec une autre personne…

Je n’ai pas dit un mot, ne souhaitant pas prendre position. Je n’étais évidemment pas de cet avis, me renvoyant forcément à ma propre expérience. Bon, j’avoue même, que sur le moment, je me suis dit « mais pas du tout ! On apprend de ses erreurs pour justement ne pas refaire les mêmes » considérant alors que j’avais identifié moi-même chaque moment de ma vie où j’avais répété un schéma.

Or, c’est le lendemain que j’ai pris conscience…

Alors en plein footing, j’ai dû ralentir la cadence de ma course pour terminer en marchant afin de pouvoir me permettre d’accueillir cette prise de conscience en toute sérénité. A cet instant-là, j’ai réalisé que j’avais bel et bien reproduit certains schémas dont je ne m’étais pas aperçue…

J’ai toujours été persuadée que les choses n’arrivent pas par hasard et qu’on doit apprendre de nos échecs, de nos erreurs. On a toujours un bénéfice à en retirer, car cela nous apprend à nous connaître et à modifier notre manière de faire pour atteindre les buts qu’on se fixe.

Et je suis persuadée que tant qu’on répète un schéma, c’est qu’on a encore quelque chose à apprendre ! La répétition nous montre justement qu’on est passé à côté de quelque chose et qu’on a encore à apprendre de la situation.

Ce que j’ai compris ce jour-là, c’est que même si on se rend compte qu’on reproduit certains schémas, on n’est pas toujours prêt à déceler leur signification. On a souvent tendance à chercher au mauvais endroit le « pourquoi ça n’a pas fonctionné !?», « pourquoi, je n’y suis pas arrivé !? ».
Souvent, on essaie de se convaincre que c’était ce qu’il nous fallait. Vous savez, ces fameuses fois où, avec le recul (oui, hélas c’est parfois longtemps après avoir tourné et retourné le problème dans tous les sens), qu’on se dit « au fond de moi, je savais que… », « Heureusement que… ». Ça nous est tous arrivé un jour ou l’autre… !

Chercher à comprendre la signification des événements qu’on vit, c’est apprendre à prendre de la hauteur. Parce qu’on ne voit parfois qu’une seule facette de la situation… Or en changeant d’angle, en prenant de la hauteur, on peut voir d’autres aspects… ceux-là justement qui font que certains cycles se répètent.

Et puis, un jour, on comprend, et on arrive à dire « stop ». Parce qu’un jour, revenir à soi devient la priorité. Parfois, on ne sait pas exactement pourquoi, ni comment… il y a comme quelque chose qui nous pousse à agir, à rompre le cycle! L’histoire se répète jusqu’à ce qu’on soit prêt à vivre ce pour quoi on est réellement fait.

On cherche trop souvent à vouloir connaître pourquoi ça n’a pas fonctionné, comment faire, ou quoi changer pour que cela fonctionne. Alors qu’il n’y a bien souvent rien à changer ! Le chemin de la vie n’est pas linéaire, il n’est pas tout tracé. Il se construit petit à petit avec les expériences, les leçons qu’on apprend. Parfois, il est nécessaire de prendre un chemin qui n’est pas complétement le sien pour pouvoir apprendre quelque chose avant de revenir à soi. Je ne crois pas qu’il y ait un « mauvais chemin », il y a certains détours. Et ces détours sont essentiels, parce qu’ils font qu’on devient soi-même. Et ça, ça vaut la peine d’en prendre conscience !

La prise de conscience est en quelque sorte un cadeau qu’on se fait à soi-même. Mais pour le recevoir, il faut être prêt à se tourner vers soi, à se repositionner au centre de sa vie.

C’est ce que vous propose TADAAM ! avec son atelier « Prendre conscience » : prendre conscience des coïncidences et devenir attentif à leur message, se permettre de remettre ses propres valeurs au centre de sa vie, et développer sa capacité à évoluer de façon consciente.
En bref : qu’est-ce qui fait que vous en êtes là aujourd’hui, qui vous permettra d’être le meilleur de VOUS demain ?

Infos et inscriptions: http://tadaam.ch/prendre-conscience/

 « Les choses ne surviennent pas toujours de la façon dont on le pense, mais j’ai appris qu’elles se déroulaient exactement de la façon dont elles devaient arriver » – « La fabrique des miracles, Sur le chemin de la pleine conscience et du bonheur véritable « , James R. Doty.

admin

Leave a Reply Text

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *